PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Blog de S-DBlog de S-D  

Partagez | 
 

 [validé] Raphiki Kabs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphiki Kabs
Néophyte (lvl 1 à 9)
Néophyte (lvl 1 à 9)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/08/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Démon
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): guerrier
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): bucheron

MessageSujet: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 17:02

I Fiche civile :

Nom de votre personnage : KABS

Prénom : Raphiki

Age : 87 ans demon et 17 ans humain

Race : Demon

Classe : Guerrier

Métier secondaire : Bûcheron

Lieu d'habitat : 3ème dimension

Statut : Célibatère

Tendances : Hétéro


II Caractéristiques :



Attaque : 11

Défense : 9

Attaque magique : 2

Défense magique : 3



Points de vie : 30

Points de magie : 10


Or : 50


III Description :

Physique de votre personnage : Relativement grand (1m89), Raphiki est impressionnant. Mais non pas par sa taille, plutôt par sa carure : genre gros bourin bien baraque. Musculature développée, il n'aime pas sa silouette qui ne correspond pas à sa philosophie pacifique. Il a un beau visage aux traits fins, un sourire un peu carnassier qui tient de sa mère (dents blanches, canines un peu plus grandes que la moyenne) , et des yeux très noirs. Ses cheveux, noirs également, sont toujours en pagaille. Il ne les coiffe jamais : pas besoin de perdre du temps avec ça. Parfois il se fais quand même des mêches rouges.

Style vestimentaire de votre personnage : Habituelement il s'habille plutôt large avec des couleures vives. Mais le plus surprenant dans ses habitudes vestimantaires c'est les nombreuses armes qu'il ne quitte quasiment jamais (étrange de la part de quelqu'un qui hais le guerre, je sais...). Entre autre une grosse hache de bataille, une collection de dagues et nombreux shurikens. Sinon quand il fait du Snowboard (seul moment ou il laisse ses armes au vestiaire) il préfère porter des vêtement plus près du corp pour être plus à l'aise.

Caractère de votre personnage : Raphiki est d'un naturel gentil (on est très loin du gros démon démoniaque) il va facilement vers les gens et tisse une amitié forte en peu de temps. Il est à l'écoute de ses amis (et les autres aussi). D'humeur joyeuse en général, il aime faire la fête et s'amuser. Il hais la guerre qu'il lui a enlever toute sa famille et certains de ses amis. Peace and love !

Famille : Raphiki a un frère (décédé)

Votre personnage aime les chamalow grillés et le Snow.

Votre personnage déteste la guerre et les pensionnats.

Histoire :
La famille KABS vivait paisiblement au sud du pays dans une grande (très grande) demeure, aux pieds de hautes (très hautes) montagnes. En effet c'était une famille plus qu'aisée en raison de l'énorme héritage qu'avait reçu Ikam KABS, la mère, lors du décés de ses ailleux. Ils tâchaient toutefois de ne pas être trop dépenciers car le seul revenu de la famille était le maigre salaire de Mirbo KABS en temps que bûcheron, là-haut, sur la montagne. Tous les matins, Mirbo montait vaillament la pente abrupte de la falaise, puis l'inclinaison se faisait moins forte et les arbres pouvaient pousser. L'hiver, quand la neige recouvrait le paysage de blanc, cette portion de la montagne se transformait en pistes skiables, très appréciées par les jeunes démons des montagnes.
C'est en cette période froide de l'année que le chef de famille KABS emmenait ses deux fils sur les hauteurs. Yadesh et Raphiki, bien qu'étant de jeunes démons des plaines, ne juraient que par la glisse et... le snowboard ! Toutes leurs économies passaient dans l'achat de nouvelles planches, shoozes, futes et autres accessoirs de snow. Raphi devint très ami avec Tailor, un grand mec trapu que l'on surnommait Yéti. Il avait une petite soeur du nom de Honsha qui, elle, n'avait rien du physique abrupt de son frère : elle était petite, fine et ses cheveux blonds étaient liés en multiples petites tresses qui volaient dans le vent hivernal. C'était à se demander comment une rafale ne l'avait pas encore emportée vers d'autres paysages tellement elle était légère ! Tailor et Honsha étaient surtout des pros de la glisse : ils n'avaient pas le même style c'est vrai, mais niveau technique, la petite Honsha (7ans humain, 36 démon) n'avait pas grand chose à envier à Tailor (16ans humain, 82 démon). Et pendant que Yéti et Raphiki se livraient à moults défis du style : même pas cap de descendre la piste Satanalékro en moins de 7 minutes !, Honsha et Yadesh (qui avaient le même âge) étaient toujours fourrés ensembles : ils faisaient, par opposition aux deux grands bien bourrins, du petit snow bien stylé. Yadesh n'en finissait plus d'admirer la frèle petite démone qui lui mettait la pâté avec des figures toujours plus difficiles (elle reprenait celles de son frère en y ajoutant une touche de légèreté... Yadesh était sous le charme !).


C'est cette année là qu'eut lieu le grand enrôlement. Les autorités démones passèrent dans tous les villages, promettant gloire et richesse à ceux qui aideraient le peuple démon à s'emparer de la tour face aux anges... Le soir, il eut une réunion de famille chez les KABS. Mirbo prit la parole en premier :


«Les enfants, votre mère et moi avons à vous parler.
- Oui, nous avons une grande nouvelle à vous annoncer.
- Vous savez que la guerre contre les anges sévit au Nord. Nous allons partir soutenir nos frères et combattre à leurs côtés !

- Mais P'pa, s'inquiéta Yadesh, toi et M'man ne savez pas vous battre, si ?
- On apprendra sur le tas fiston. C'est comme cela qu'on apprend le mieux !
- Sauf si vous vous faites tuer avant ! répliqua Raph. M'man, c'est de la folie, ils doivent déjà être des milliers là-bas. Vous n'avez pas besoin d'aller au combat !
- Raphi, calme toi mon ange. (:S)
- Au contraire nous avons BESOIN d'y aller : nous dépensons, malgrés nos éfforts, plus que ma paie. On doit renflouer les caisses, bon dieu ! (re- :S)

- Et nous, on va aller où ? On peut pas rester ici tous seuls...(interrogations de Yadesh)
- Bien sûr que non, vous êtes trop jeunes (7 et 15 ans humain). L'armée propose aux familles des combattants un internat, en attendant notre retour...
- Je veux pas y aller ! (Raphiki, catégorique)
- Moi non plus ! (Yadesh, copieur ^^)»

C'est pourtant là qu'ils iraient et ce dès le lendemain : pas de syndic pour les enfants de moins de 100ans ! ^^
L'internat 666 était un établissement que l'on pourrait qualifier de diabolique. Quoi de plus normal en plein pays de démons ? C'est vrai, rien de très original mais celui-là était tout de même spécial. En fait il ressemblait beaucoup plus à une prison qu'à un établissement scolaire ! Les seules matières étaient : muscu, manipulation de diverses armes et cours de morale (je vous laisse imaginer à quoi peut ressembler la morale des démons !). Jamais une sortie, jamais de glisse !
Les frères KABS n'aimaient pas se battre, même si Raph y était plutôt habile (Yadesh, faut pas en parler, un vrai looser, même pas assez costaud pour porter une arme à deux mains). Les seules portes que cet enseignement ouvrait sur l'avenir c'était la guerre pour la tour et la gloire ( = la mort pour Raph qui n'a que faire de l'honneur du combatant). Malgrés la densité de population de tête-brulées et de cassos impréssionnante de l'école, Raph s'y fit quelques amis de confiance : Ima, un grand noir baraque à faire peur, Fosty, un petit rapide et Nav' une jolie fille mais beaucoup trop musclé pour être mignone. Ensemble, ils organisèrent la RIA ( Résistance Inutile à l'Autorité) et accumulèrent les corvées et punitions (nétoyer les chiottes, torcher le cul des nazguls, ...).
Alors que l'hiver approchait, Raph exécutait une série de tractions en regardant déséspérément vers la montagne. Yadesh, plein d'espoir (l'espoir fait vivre), tentait sans succés de soulever son altère... Un pion fit irruption dans la pièce qui commençait à sniffer pas mal :


«Avis de déccés : Kaesam SILLAS, le 27 octobre. Mes condoléances !»

Et il repartit aussi vite avant d'être asfixié par la transpi. Mais le visage de Nav' avait perdu les couleurs de l'effort : il était maintenant très pâle. Le mort, c'était son père. Elle ne pleura pas ... mais tenta de se trancher la george en cour d'escrime. Ima la retenue juste à temps, heureusement. Mais la jeune fille n'adressa plus la parole qu'a Fosty qui lui aussi avait perdu ses parents et était condamné à rester au 666 encore très longtemps. Deux mois plus tard ce fût le tour de Ima de perdre sa mère. C'est en janvier que la funêstre nouvelle fût annoncée aux deux frères :

«Avis de déccés : Mirbo KABS et Ikam KABS le 25 décembre. Mes condoléances.» (*et bonne nouvelle année*)

Le soir même la RIA se rassembla pour décider d'un dernier comando, en espérant que celui-ci servirait à quelque chose : à s'échapper de cet endroit infernal.

Mission "Abalé-haltaire" (<- pas de cour de français dans cette école ^^) H - 3 :


«Bon, on récapitule : Nav' tu prends le pion de l'aile droite et Fosty celui de la gauche, vous êtes les plus rapides donc vous les liquidez et vous vous grouillez de rejoindre Ima et Yadesh derrière. Ima, t'es le plus grand, tu aides tout le monde à passer le mur et moi je m'occupe d'occuper tous les gêneurs qui risqueraient de venir fouiner du côté de la cours arrière pendant l'opération. Yadesh, ta seule mission est de t'enfuir et de tracer jusque chez les elfes quoi qu'il arrive. On se rejoindra : on court plus vite ! Vous êtes parés ?!
- PARÉS !!!»

H + 0 : *...m***e...*
H + 5 : *J'ai foiré... m***e ! p****n c'est ma faute !* Raphiki était enfermé dans une cellule : il n'en sortirait que dans une semaine. Punition extra pour tentative de fugue. Tout avait été très vite : d'abord Yadesh était passé par dessus le mur et les barbellés sans trop de problèmes, puis Nav' fit de même suivit de Fosty, rapide comme l'éclair. C'est là que le prof de muscu s'est pointé. C'est allucinant comme ce tas géant de muscles peut être aussi rapide et souple. Il plaqua Raphiki au sol en trois secondes, l'écrasant de tout son corp massif.


«Trace Ima ! Bouge ! T'as pas besoin de moi pour franchir ce mur !»

La montagne de chair fit taire Raph en lui broyant la machoire sur le sol. Ima franchit le mur et s'enfui à toute vitesse. Musclor coinça Raphi sous son bras et couru sonner l'alerte : les gardiens donnèrent chasse aux fuyards immédiatement. On fouéta férocement Raph pour lui faire regréter sa tentative d'évasion. Et à chaque coups de lannière qui lui arrachait des lambeaux de chair, il priait pour que les autres ai réussi à se barrer. Il sortit enfin de cet salle de torture, mais la punition la plus dûre arrivait... Pendant qu'il lavait ses plaies, il sentit une drole d'odeur très désagréable... Une odeur de viande brûlée on dirait. Il se dirigea vers la cour d'où provenait cette senteur... macabre. Les pions brûlaient quelque chose, quelque chose qui avait été vivant, des corps... des corps de jeunes démons désobeïsants...
*C'est ma faute ! Ils sont tous morts par ma faute ! Yadesh... Je suis désolé... Je m'en veut tellement !*


Dernière édition par le Lun 3 Sep - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphiki Kabs
Néophyte (lvl 1 à 9)
Néophyte (lvl 1 à 9)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/08/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Démon
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): guerrier
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): bucheron

MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 17:05

On fnit par le liberer. Il du reprendre les cours... Il songea plusieur fois au suicide mais sa rage de vivre et de sortir de cet internat l'emporta. La faucheuse pouvait bien attendre encore un petit peu. Et puis le suicide, c'est trop lâche comme décision : trop facile de laisser tomber tous ses problèmes pour partir avec une lame de rasoir(pauvre problèmes, ils se retrouvent tout seuls et ils doivent se mettre en quête d'une nouvelle âme-soeur, c'est trop cruel ! ^^).
Raphiki KABS avait maintenant 17 ans (humain). Il se comporta exemplèrement durant des mois puis demanda au directeur de partir à son tour pour la grande guerre. Par une nuit noire, il fossa compagnie au convoi et dévia sa direction : il se dirigea vers les montagnes de son enfance. Quelque jours plus tard, il était atablé dans une taverne avec son ami de toujours, Tailor, et le m'était au courant des événements des denières années. Yéti avait lui aussi connu le malheur : Honsha et sa mère avaient disparu dans les montagnes, on ne les avait jamais retrouver. Son père était partit pour la guerre : «Avis de déccés : Willow PIAULLET le 7 juillet. Mes condoléances !». Ils décidèrent de partir tout deux pour la cité des elfes.



***



Ils marchaient depuis plusieurs jours et ils se rapprochaient de la frontière du pays des anges. Le soir tombait et leurs paupières aussi sous le poids de la fatigue. Ils aperçurent la lueur d'un feu à une centaine de mètres dans les sous-bois. Ils se dirigèrent vers cette source de chaleur dans l'espoir de pouvoir squouater pour la nuit. Les deux démons s'approchèrent le plus silencieusement possible, le danger peut être partout ! Leur mode furtif devait être à revoir car le propriétaire des flames les avait repéré : c'était un petit ange qui paraissait très mal en point. Un autre ange dormait derrière lui, ce dernier semblait plus âgé. Celui qui se tenait debut devait avoir dans les dix ans (humain). Il brandissait une paire de dagues et se voulait menaçant. Mais il était à bout et, de toute évidence, très affaiblit par les plaies souintantes qui entaillaient ses jambes et son torse. Il tremblait de tout son être. Était-ce de froid ? De fatigue ? De peur ? Ou bien de rage ? En tout cas, Raphiki et Tailor jugèrent qu'il n'était pas assez menaçant pour les faire reculer. Ils se dévoilèrent aux occupants de la clairière sous les menaces très peut convaincantes du mini ange et s'intalérent près du feu. L'enfant ce calma un peu et tomba à genoux. Raphiki chuchota à Tailor en regardant le petit être tremblottant :


«Tu crois que c'est un ange ou une musaraigne en pleine crise d'épilepsie ?»

Ils sortirent de quoi manger, grillades sur le feu de camps (chamallow ! ^^). Le petit s'était tû. Sur les bords de la clairière il y avait plusieur cadavres : trois, des démons apparament, de jeunes âge, mais ils devaient pourrir ici depuis plusieurs jours. L'ange allongé un peu plus loin était un peu près dans le même état : couché sur le flanc, il était d'une pâleur extrème et sa bouche était rempli de sang séché. Son torse était persé de nombreux trous sanglants. Yéti avait déjà commencé à dévorer la viande de nazgul. Raph avait quant à lui l'estomac noué devant une scène si gore. Il reporta son regard sur la petite créature ailée : elle se tenait accrouppi près de son semblable et basculait d'avant en arrière.

«Tu as faim ? Tu en veux ? proposa Raphiki en tendant un bout de chair vers l'ange.»

Mais celui-ci ne le regarda même pas et continua son mouvement de balancier obstinément : de la pointe des orteilles jusqu'aux bouts des talons...

«Tu es sûr que tu n'en veux pas ? insista Raph en touchant l'épaule de cette pendule vivante.»

L'enfant lança un regard pitoyable au démon, lui pris la nourriture des mains et lui souffla un timide «Merci». Il coupa soignesement le steak en deux parties égales et en avala une moitié goulument. Puis il déposa dans la main de l'autre ange l'autre moitié. Raph apperçut plein de moitié de repas autour du jeune garçon aillé étendu à terre. Il s'assis près du petit.

«C'est ton frère là-bas ?»

L'interréssé hocha la tête en signe d'affirmation. Raphi regarda le frère, puis l'ange.
*Il le croit encore vivant, il ne veut pas admettre qu'il est mort...*
Il re-regarda le frère puis détourna les yeux.
*Et ben mon pote, bienvenue au club...*
Il fixa l'enfant jusqu'à qu'il capte son regard.


«Écoute, ... Il est mort.»

Les yeux de l'enfant se remplirent de larmes. Il essaya de les retenir mais n'y parvint pas. Il souffla :

«Menteur !»

Puis alla se blottir dans les bras du mort.

«Iwa pas mort, juste fatigué, pas mort...»

Il s'endormit là : noyé dans ses larmes et dans le sang de son frère.
La nuit était déjà bien avancée quand Yéti et Raph brûlèrent les corps des démons en leur eyant préalablement posé une pièce d'or sur le front, pour le passeur.Ils érigèrent ensuite un dernier bûchet. Lentement et délicatement ils séparèrent les deux frères et déposèrent le dénommé Iwa sur le tas de bois.


«Ils font comment les anges quand un des leurs meure ?
- Sais pas.
- Et nous on fait quoi là ?
- On a qu'à faire comme si s'était un démon, ça doit pas être totalement mal...»

Il déposèrent donc à nouveau une pièce sur le front du cadavre et embrasèrent le bûchet. Peu avant l'aube, le feu s'éteignit. Raphiki pris le pendantif que lui avait donné sa mère et ramassa quelques cendres d'Iwa, qu'il enferma dans le coffret. Ils dormirent quelques heures et repartirent en millieu de matinée. Le petit ange pionçait encore. Raph vida un peu son sac à dos et y déposa ce nouveau et minuscule compagnon. Quand ce dernier se reveilla, il accepta tout avec une naïveté touchante. Il remercia les deux démons d'avoir offert à son frère le cout du passage vers l'au-delà (tout en précisant que chez les anges, la pièce se mettait normallement dans la bouche). En signe de sa grattitude, il offrit à Raph une boucle d'oreille qu'Iwa et lui avaient fabriqué avec des fleures séchées et du métal très fin suculté en forme de dragon. Et à Tailor, il offrit l'anneau de son frère sur lequel était gravé l'emblème de sa famille. Raph donna à l'ange le pendantif qui contenait les restes de son frère. Le petit regagna rapidement le sourir, il leur raconta son histoire. Il s'appelait Saïki.
[Voir fiche perso de Saïki, qui devrait pas tarder à la poster]

Au début du voyage, Saïki voulait marcher tout seul, sans aide, comme un grand. Mais plus tard, ses blessures le firent trop souffrir et il regagna le sac de voyage de Raph. Après une semaine de marche, il atteignirent enfin la capitale. Raphiki aima immédiatement cette ville : c'était une grande ville certe, et comme dans toutes grandes villes, il y a des inconvénients, des idées qui divergent et d'autres qui s'opposent (ya des cons partout). Mais globalement, elle respirait la paix et la joie de vivre. Il comprenait mal le désire qu'avait eut Saïki de partir à la guerre alors qu'il avait la chance d'habiter dans un endroit aussi acceuillant, aussi animé. Saï leur montra le chemin de la maison de ses parents du hauts des épaules de Raph. Ils habitaient un quartier plus calme de la ville, avec de nombreux parc et plein de verdure.

*Il ne manque que les pistes de snow.*

Saïki ne voulait pas descendre du sac du démon, il y était très comfortablement installé, et il y faisait chaud. C'est donc Raph qui toqua à la porte : elle s'ouvrit, laissant apparaitre un homme aux cheveux blanc qui semblait avoir vieillit prématurément. Quand il apperçut ces deux démons, bien baraques et armés jusqu'aux dents sur le pas de sa porte, l'homme ( qui étiat en fait un ange puisqu'il avait deux ailes dans le dos) eut un mouvement de recul :


«Que voulez vous ? dit il, sur ses gardes.
- Papa ! C'est moi ! Je suis super content de te revoir !
- Quoi... que ? Saïki ?»

Le père du petit regardait dans tous les sens, il ne voyait pas Saïki qui était bien planqué dans le sac.

«Où est mon fils !? Qu'en avez vous fait !? Pourquoi ai-je entendu sa voie !? Vous l'avez mangé ! (collant l'oreille au ventre de Raph) Saïki ! Tout va bien ! Papa est là ! On va te sortir de là ! N'ai pas peur !»

Complètement affolé le bonhomme ! Et pas mal taré par dessus le marché !

«Bon, arrête de faire peur à ton père Saï et sors de là !»

Le petit ange sortit du sac et glissa sur le bras musclé de Raph pour aterrir dans ceux de son père dans un franc et puéril rire d'enfant.

«Saïki ! Mon petit ! Je ne pensait pas te revoir un jour ! J'ai imaginé le pire ! Entre ! Entrez aussi messieurs ! Myriam ! Viens voir qui nous revient !
- Oh, bonté du ciel ! Saïki ! C'est bien toi mon ange ! Quel bonheur de te voir saint et sauf ! Merci mille fois de l'avoir ramené !

- Lui c'est Raphiki et lui c'est Tailor, alias Yéti (Présentation par Saïki).
- M'man c'est qui ?»

Un nouveau personnage entrait en scène. C'était un petit démon de 9 ans (humain). Il avait de long cheveux noirs qui tombaient négligeament sur ses épaules et des yeux tout aussi noirs. Saïki :

«Maman, pourquoi il t'appelle Maman ? C'est qui ?
- C'est ton nouveau frère Saï, nous l'avons adopté. Il s'appelle...
- YADESH !!!»

Raphiki avait hurlé : tout le monde sursauta. Il ne l'avait d'abord pas reconnu : ses cheveux étaient beaucoup plus long qu'il y a deux ans... Et puis il était mort, comment était-ce possible !? Mais le petit démon avait tiré ses cheveux en arrière et il était là ! Le tatoo de la famille KABS, à l'arière du coup de Yadesh, le même que celui qu'avait Raph au creu de la paume.

«Raphiki ?!»

Ils tombèrent dans les bras l'un de l'autre. Les soir, ils se racontèrent leurs aventures autour d'un bon repas préparé par Myriam.

Quand Yadesh et les trois autres s'étaient enfuient, les janitors les avaient poursuivient. Nav' s'était fait rattrapée et Fosty avait voulu l'aider : ils sont morts en resistant aux cerbères des hommes du 666. Ima et Yadesh, fidèles aux ordres de Raph malgrès leur tristesse, avaient continué à fuir jusqu'a l'épuisement total. Ils avaient été très surprit d'être encore vivant et étaient partit dans de furieux fou rire en voyant leur gueules de déterrés ! (et oui, les nerfs lâchent parfois... !) Ils attendirent quelques jours en espérant que Raph les rejoindrait mais il ne vint pas. Alors il se dirigèrent vers la cité des elfes. Ils leur fallut deux semaines pour arriver à destination. Ils apprirent en ville qu'une assos d'amitié entre anges et démons avaient était créée. C'est ici qu'ils trouvèrent leur nouvelle famille d'acceuille. Ima habitait maintenat chez les MOSSI, une famille ange très simpa, et Yadesh chez les parents de Saïki.
Après le départ de leurs deux fils cadets, Ioru et Myriam, avaient rejoind l'assos, avec l'idée que si leurs fils avaient appris à connaitre les démons, ils ne seraient pas partis les combattre. Ils se proposèrent comme foyer d'acceuil pour les nouveaux arrivant démons orphelins et adoptèrent Yadesh. Ils vivaient tous heureux, si l'on oublit les quelques menaces (de mort tout de même) que reçevait de temps en temps Yadesh de démons extrèmistes qui refusaient cattégoriquement cette entente entre les deux races opposées.
Après une longue soirée, ils allèrent tous se coucher pour une courte mais bonne nuit de sommeil : le lendemain, une sortie au marché de la ville était prévu. Tous repensaient à la soirée de la veille : Saïki avait cloturé le débat par un :


«En tout cas, les démons sont super stylés ! »

Myriam et Ioru rêvaient d'une trêve entre les démons et les anges et, pourquoi pas, que les deux races deviennent un seul et unique peuple.

Donc, au matin, la troupe se dirigea vers la grande place. Elle était noire de monde : les commerçant elfes vantaient leurs produits de vives voies, les femmes anges examinaient et essayaient diverses parrures, les vieux démons achetaient leurs légumes (pouah !) et les jeunes de toutes races couraient et zigzagaient entre tout ce beau monde. Tailor, Yadesh, Saïki et Raphiki ( sont dans un bateau... ^^... pardon) flanaient au millieu de cette foule éffervessante. Ils se baladaient environ depuis deux heures quand Yadesh apperçut des amis.


«Va-y ! On se retrouve à la maison ! lui dit Raphiki.»

Et il regarda son petit frère s'éloigner, tout sourire, en lui faisant un signe de la main. Il ne s'était pas passé dix minute qu'un cris déchirra l'air. La foule se préssa pour voir ce qui se passait et le petit groupe suivit le mouvement. Puis un deuxième cris retentit mais celui-ci était en fait un appel au secour.

«RAPH !»

La voie de Yadesh... Raphiki se mit à courir, courir du plus vite qu'il pouvait en direction de la voie de son frère, Tailor et Saïki sur ses talons. Il bouscula férocement les gens qui restaient dans son passage. Peu à peu la foule s'éclaicit laissant voir la scène à Raph : deux démons de jeunes âge, les amis de Yadesh, étaient étendues au sol, surment tué par les deux démons adultes qui s'approchaient maintenant, leurs dagues en mains, de Yadesh (qui n'était pas armé... de toute façon, ça n'aurait pas changé grand chose)... Raphi saisi sa hache à deux main et se jeta sur eux. Il se battit férocement mais son adversaire avait une longue expérience de la guerre... Coup violent : esquive. Rever : esquive. Pique : esquive. Alors Raph se servit de cette massive hache comme arme de jet, il la propulsa de toute ses forces sur son adversaire. Pris au dépourvu, son ennemi l'ésquiva de justesse, mais il n'eut pas le temps de parer le magnifique coups (avec poings américains s'il vous plait !) qui lui arracha la tête quelques dizièmes de secondes plus tard. Il tomba raide mort aux pieds de Raph. Le deuxième agresseur s'était enfuit... sa mission était accomplie... Yadesh crachaient le sang, il ne s'en sortirait pas.

«Raph... sa voie n'était plus qu'un murmure. Raph, tu crois que je vais aller au paradi ? (dernière interrogation d'un démon)»
Incappable de répondre Raphiki tomba à genoux aux côtés de son frère.
«Reste avec moi, dit il en le prenant dans ses bras, je ne veux pas te perdre encore une fois !
- C'est trop tard... On se rejoind là-haut... J'ai hâte de faire du snow sur les nuages, ça doit être d'enfer... (tousse, tousse) ... Raph...
- Oui, qu'est-ce qu'il y a ?
- Raph... Dis... Dis à Honsha... Dis lui que je... je l'aime.
- Je le ferait (il préféra ne pas lui dire qu'elle avait disparut).
- Merci... (tousse, tousse)»

[i] Yadesh sourit... et ferma les yeux (à tout jamais).


Dernière édition par le Lun 3 Sep - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphiki Kabs
Néophyte (lvl 1 à 9)
Néophyte (lvl 1 à 9)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/08/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Démon
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): guerrier
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): bucheron

MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 17:06

Suite et fin :

On célébra les rites funéraires de Yadesh, à la façon des anges... *Surf bien sur les nuages frérot, je te rejoinds asap !*

Raphiki fit preuve de courage, et dès le lendemain on le surprit à sourire aux discours naïf de Saïki sur l'Au-Delà.[/i]

«Beaucoup d'êtres qui m'étaient chers ont disparut depuis deux ans... Je les retrouverai de l'autre côté le moment venu.»

Mais il lui restait une chose à faire en l'honneur de son frère : il voulait retourner descendre les pistes qu'ils avaient fait ensemble quand ils étaient mômes. Il partit quelques jours plus tard accompagné de Tailor et de Saïki, qui avait supplié ses parents pour pouvoir venir : les montagnes se trouvaient tout de même en plein térritoire démon ! Ils promirent d'être prudents et se mirent en route. Deux semaine plus tard ils gravissaient les pentes rocheuses après un voyage sans problèmes majeurs : suite à un accrochage avec un sanglier mécontent, Saïki demanda à Raph de lui apprendre à se défendre, ce qui lui serait surement utile en territoire ennemi.

Quand ils arrivèrent devant la ligne de hangar, Saïki était tout exité :


«Woa ! C'est froid la neige ! Eh, dis, dis, dis ! C'est où qu'on loue les luges ???
- Les luges !? Désolé, je suis pas ici pour me foutre la honte ! repondit Raph, amusé.
- On fait pas de la luge à la neige ? Bah, on fait quoi alors ? ... *réfléchie intensément*... On fait des gaufres ! Hihihi !
- Goute -_-' Non, mini-Saï. On fait ...du snowboard ! Viens, je vais te présenter mes petites chéries ! en ouvrant le hangar.
- Elles sont belles ?
- Magnifiques ! Wink»

Il ouvrit la porte en grand : «Tadam !»

Des dizaines, non, des centaines de planches étaient entreposées là, toutes plus belles les unes que les autres.
«Wao ! Jolies, j'avoue ! ... Par contre ça doit pas être cool pour la conversation !»
Raphiki s'approcha d'une planche sur laquelle était déssiné un beau dragon bleu avec en arrière plan des signes asiatiques d'un ton pourpre.
«Je te présente Jade, une petite planche super pour les rotations. Par contre elle est limite trop maniable : en vitesse c'est pas top. Là-bas c'est Marta. J'adore sauter avec elle, elle est super légère.»
Raph continua les présentations pendant encore un petit bout de temps...
«Et enfin, voici la plus belle : Ashley.
- Woa ! Elle est canon ! J'peux l'avoir !?
- Ça va pas ! Elle est déjà casée. On est ensemble depuis 20ans elle est moi ! Non, toi je vais surement te trouver quelque chose qui te convienne... Hum, que dit tu de ça !
- ... C'est un bout d'étagère... -_-'
- Exacte ! ... Bon ça te plais pas. Peut être que tu préférera la PB40...
- PB40 ? C'est un nom de code ?? Ça parait cool ! Et ça veut dire quoi PB40 ?
- Planche de Bois 40 cm.
- ... Okay... Laisse, cherche pas, j'préfère la luge ! Sérieusement s'il te plait !
- (encore mort de rire) Et si il ne me plait guère ? ... Bon d'accord. Je te sort PB.
- J'ai dis sérieusement ! Arrête de te foutre de ma geule ! J'en veux pas de ta Planche de Bois !
- Tu ferais bien de venir y jeter un petit coup d'oeuil quand même... Ah ! La voila. Saïki, je te présente Petit Belzébuth : c'était la planche préféré de mon frère...
- Elle déchire ! Adjugé vendu ! Je prends !»

L'instant d'après ils étaient sur les pistes. Yéti les avait rejoind avec sa planche perso : vive la Yétisport attitude !
«À toi l'honneur Saï. Montre nous ce dont tu est capable !
- T'inquiéte, je vais vous épater !»
Saïki se lanca, à fond la caisse vers la première bosse. Il s'éleva vers les nuages dans une gerbes d'étincelles, qui était en fait de la neige (bah oui, il est pas alchimiste quand même ! ). Backflip ! Parfaitement éxécuté !
«Ah ouai ! (Tailor entousiasmé) Super début ! T'en pense quoi Raph ?
- La chance du débutant ! Wink »
À leur tour ils prirent leur "envol" et executèrent des figures d'une difficulté et d'une rapidité extrème. Saïki admiratif :
«Ouaip ! Pas mal les gars ! Mais il vous reste encore beaucoup à apprendre ! Wink»
Ils continuèrent tous les trois ainsi de plus en plus vite jusqu'au soir où Saïki s'écroula, mort de fatigue :
«Vous avez bien progressé aujourd'hui les gars ! Je suis fièr (baille) de vous ! ^^»

Après ces courtes vacances, Saïki et Raph rentrèrent et Tailor resta vivre dans ses montagnes. L'ange et le démon arrivèrent à la capitale et c'est ici que commence le rp... (fin du prélude ! ^^)



[Ouais ! Enfin fini de taper ma fiche ! Trop content ! *J'en avait plein les guiboles !*... <- ça veut dire que je commencais à avoir mal aux doigts ! ^^ ... Merci d'avoir lu jusqu'au bout si vous l'avez fait : j'admire votre courage ^^]



IV Autre :

Avez vous lu lé réglement ? : Ok


Dernière édition par le Lun 3 Sep - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris
Néophyte (lvl 1 à 9)
Néophyte (lvl 1 à 9)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 02/09/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Inatrop (mi-humain, mi-animal)
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): Futur guerrier
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): Chômeur

MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 17:10

Et bah... Bienvenue sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eclipso
Néophyte (lvl 1 à 9)
Néophyte (lvl 1 à 9)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Inatrop (mi-humain, mi-animal)
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): Paladin
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): chasseur de prime (monstres)

MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 17:21

Bienvenue^^. Ton histoire est bien^^ mais je l'ai aps core lue xD. Je la lirais plus tard. (certainement quand tu dors car tu es canadien) Je te validerais d'ici là. (sauf si kio passe avant)

editage. (Kio verouille pas les fiches tout de suite.)

J'ai bien aimé ton histoire =D, on s'ennuie pas et je trouve ça bien! De plus, j'aime bien ta motivation car sinon tu aurais aps fait une aussi longue histoire^^.
Yadesh était délirant n'empêche (looser du combat xD)
Et pour le snow bah je trouve pas ça grave, Decouper des planches en bois pour les faire glisser sur la neige, il faut aps une super intelligence.

Finalement, je vias m'inspirer un peu de ton histoire pour faire un carte (dessinée donc je vous promet rien) de Olktar.

ps: vivement l'histoire de Seiki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphiki Kabs
Néophyte (lvl 1 à 9)
Néophyte (lvl 1 à 9)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 28/08/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Démon
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): guerrier
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): bucheron

MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 17:38

oki, en tout cas bon courage ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan Oro
Néophyte (lvl 1 à 9)
Néophyte (lvl 1 à 9)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 70
Age : 23
Date d'inscription : 20/06/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Inatrop (mi-humain, mi-animal)
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): Magicienne Anima
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): /

MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 17:41

J'ai lu l'histoire hm hm ..... Très intéressant ! Bienvenue à SD et bon RP ^^

_________________
Attaque: 9 Défense: 7
Attaque magique: 5 Défense magique: 4
PV: 25 PM: 15



Signature by: Evan (merci encore !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shippudenv2.forumsactifs.com/index.htm
PNJ : Kioshi
Membre du staff
Membre du staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 210
Age : 24
Date d'inscription : 18/06/2007

Caractéristiques de votre perso
Race: Elfe
Classe (ninja, voleur, chevalier, archer, ...): archer
Métier (bucheron, commercant, fabriquant...): chasseur de prime (personnes)

MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   Lun 3 Sep - 18:18

Erf, c'est long a lire tout sa, mais c'est vrai que c'est innovant !

Tout d'abord, bienvenue parmis nous...
Ta fiche est superbe (Pauvre Yadesh T-T)

Enfin, bref... je voulais juste te dire un truc :
fais attention, quelques fois on a l'impression que ton histoire se passe dans le présent ("snowbord" [je ne pense pas que sa existait déja], "signes asiatiques" [en plus, y'a pas d'asie a Olktar] et quelques autres détails). N'oublis pas que les quatres dimensions se passent dans le passé (pas de technologie, pas beaucoup de sports reconnus ect...)

A part sa, ben tu es Validé ^^
Amuses toi bien

_________________
Pourquoi l'homme sans arc devrait-il chercher des flèches ? [proverbe tamil]

PNJ de Spiral Dimension pour vous servir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [validé] Raphiki Kabs   

Revenir en haut Aller en bas
 
[validé] Raphiki Kabs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les messages et commentaires a validés
» Commande validée
» sim not valid nokia 1800
» video hachée sous vista
» Tekmerak [validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
spiral dimension :: Présentation de Spiral Dimension :: Les présentations :: Présentation d'Olktar-
Sauter vers: